superbanniere
Abonnement Magazine

Qui fait quoi à l’école?

crédit: Istockphoto

crédit: Istockphoto

Psychologues, orthophonistes, ergothérapeutes, psychoéducateurs… Comment s’y retrouver dans la liste des spécialistes qui interviennent dans les écoles? Petit lexique à l’usage des parents.

Les psychologues
Les psychologues en milieu scolaire offrent leurs services à l’ensemble des élèves pour répondre à des besoins divers. Il peut s’agir d’enfants qui n’ont pas de problèmes particuliers bien qu’ils éprouvent certaines difficultés à se motiver ou à s’intégrer à leur milieu de vie, d’enfants qui connaissent des problèmes personnels, familiaux (séparation ou divorce, deuil ou maladie) ou autres, ou encore qui sont affectés par des troubles psychologiques (par exemple, déficit de l’attention, troubles d’apprentissage, retard mental, troubles de comportement) ou par certains handicaps. Les interventions des psychologues servent notamment à leur redonner confiance en eux et en la vie. Ces spécialistes peuvent aussi contribuer à la résolution de plusieurs situations problématiques vécues à l’école ou ailleurs, par leurs actions auprès de l’enfant, de ses parents ou de ses éducateurs. Ils sont souvent appelés à rédiger des rapports d’évaluation en vue de permettre le classement d’un élève. Les psychologues scolaires doivent obligatoirement être membres de l’Ordre des psychologues du Québec.

Les psychoéducateurs
Ils s’occupent des élèves qui s’intègrent mal à leur milieu et qui éprouvent des difficultés d’adaptation variées (délinquance, troubles de comportement, agressivité, etc.). Bien qu’une partie de leur travail se déroule dans un bureau, on les retrouve plus souvent «sur le terrain» – dans les classes, dans la cour de l’école, dans les lieux fréquentés par les élèves –, organisant leurs interventions par l’animation de différentes activités (programmes sur l’intimidation, résolution de conflits, «prévention Gang», toxicomanie, etc.).
Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ)

Les orthophonistes
Plusieurs enfants continuent d’éprouver des problèmes d’élocution à l’âge scolaire. Les difficultés ne touchent parfois que la parole (prononciation, bégaiement…). Mais souvent, c’est la compréhension ou l’expression du langage, dans les modalités orale ou écrite, qui sont en cause et qui entraînent des difficultés d’apprentissage. L’orthophoniste évalue la nature, l’étendue et la gravité du problème. Son évaluation lui permettra de formuler une conclusion (diagnostiquant un simple retard ou un trouble plus complexe comme la dysphasie ou la dyslexie, par exemple) et de préparer un plan de rééducation qui comportera des objectifs et des moyens adaptés aux besoins spécifiques de chaque enfant. Il suggère souvent une évaluation de l’audition par un audiologiste, dont la spécialité est de prévenir, mesurer et traiter les troubles de l’audition. L’orthophoniste soutient et informe les parents. Il propose des stratégies adaptées aux enseignants. Il travaille en étroite collaboration avec les autres intervenants.
Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ)

Les orthopédagogues
L’orthopédagogue a une formation de 1er cycle en enseignement dans le champ de l’adaptation scolaire. Il travaille auprès des élèves qui présentant des difficultés d’apprentissage. Il intervient de façon spécifique, en-dehors de la classe ordinaire et généralement en sous-groupe, sur des dimensions précises de l’apprentissage qui empêchent l’élève de développer ses compétences dans le domaine de la lecture, de l’écriture et des mathématiques. Par exemple, un élève qui a de la difficulté à décoder les mots (établir les correspondances adéquates entre les lettres et les sons) parvient difficilement à comprendre ce qu’il lit, ce qui nuit au développement de sa compétence à lire. Des interventions spécifiques seront alors mises en place par l’orthopédagogue afin d’améliorer cette capacité. L’orthopédagogue peut aussi intervenir en classe ordinaire, en apportant une aide particulière à certains élèves qui présentent des difficultés d’apprentissage. Il est également en mesure de conseiller l’enseignant quant aux adaptations à mettre en place afin de répondre aux besoins des élèves concernés.
Association des orthopédagogues du Québec (ADOQ)

Les enseignants en adaptation scolaire
L’enseignant en adaptation scolaire a reçu une formation en éducation, spécialement en adaptation scolaire ou sociale. Il est en charge d’une classe « spéciale » – classe DGA (difficulté grave d’apprentissage), DIL (déficience intellectuelle légère), etc. En classe, ses responsabilités ressemblent à celles d’un enseignant traditionnel – il transmet la matière prévue au programme – mais comme il enseigne à une clientèle aux problématiques très variées, il doit adapter son enseignement à chacun de ses élèves.
Association des orthopédagogues du Québec (ADOQ)

Les techniciens en éducation spécialisée
Les techniciens en éducation spécialisée travaillent auprès d’une clientèle d’enfants en difficulté d’adaptation, qui ont une déficience intellectuelle ou un handicap physique, des troubles affectifs ou sociaux, souffrent d’autisme, de troubles de comportement, etc. Ils accompagnent ces enfants, les aident à fonctionner au sein de leur milieu scolaire, leur fournissent des outils pour mieux s’intégrer à leur milieu social.
Source: www.mels.gouv.qc.ca

Les ergothérapeutes
Les ergothérapeutes détectent et évaluent les enfants ayant des troubles de coordination ou de dextérité dans les activités d’écriture, ou des difficultés causées par des problèmes sensoriels (difficulté à reconnaître les formes, par exemple), des difficultés à planifier et organiser leurs gestes en vue de réaliser une tâche précise (découpage, habillage, etc.). Ils interviennent auprès des élèves sur une base individuelle ou en groupe, et peuvent aussi veiller à ce que l’environnement en classe soit adapté à leurs difficultés particulières respectives.
Ordre des ergothérapeutes du Québec

Les travailleurs sociaux
Les travailleurs sociaux qui œuvrent en milieu scolaire sont généralement rattachés au Réseau de la santé et des services sociaux (RSSS). Ils interviennent auprès d’élèves en difficulté, de groupes, ou même de la communauté environnante. Ils offrent des consultations et du soutien, et élaborent des projets dans le but de favoriser le développement social des élèves et d’améliorer leur fonctionnement. Leur travail s’effectue autant auprès des enfants ou des adolescents que de leur entourage, particulièrement leurs familles et le personnel enseignant. Les travailleurs sociaux collaborent souvent avec d’autres professionnels de l’école (responsables de pastorale, infirmières, conseillers en orientation), ou encore avec les ressources du milieu, comme les organismes communautaires (maisons de jeunes, maisons de la famille, etc.) ou les établissements du Réseau de la santé, afin de proposer une intervention concertée ou des projets communs.
Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec

Enfants Québec, septembre 2009

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Une école sans écrans

Une école sans tablettes, sans téléphones cellulaires, sans...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →