superbanniere
Abonnement Magazine

Le hockey est-il un sport trop violent?

Mon fils aimerait jouer au hockey et mon mari est d’accord. De mon côté, je m’inquiète: ce sport n’est-il pas trop violent pour un enfant de 7 ans?

Il est bien normal de se poser cette question, puisque votre fils commence une nouvelle activité, un sport d’équipe dont la télévision renvoie des images plutôt violentes. Vous pouvez vous demander comment agira l’entraîneur de votre enfant, quelles valeurs il véhiculera et comment se déroulera l’activité.

Rassurez-vous : la pratique du hockey dans les ligues mineures est rigoureusement régie par Hockey Canada et par sa branche provinciale, Hockey Québec. Les clubs de hockey et les entraîneurs qu’ils embauchent doivent se conformer aux directives officielles. Les contacts physiques sont interdits jusqu’à 13-14 ans. L’entraînement est consacré à 85 % aux habiletés techniques. Avant tout, on apprend aux joueurs en herbe à patiner! La stratégie du jeu viendra en temps et lieu, lorsque les jeunes seront suffisamment à l’aise sur leurs patins et maîtriseront davantage la technique. Le programme d’initiation des 5 à 8 ans est constitué de quatre niveaux graduels qui leur permettent d’apprendre à manier la rondelle, et à faire des passes ou des tirs. Votre enfant aura finalement peu l’occasion de se retrouver en situation de match, donc de contacts physiques.

D’autre part, les parents sont encouragés à participer comme bénévoles à la sécurité, une tâche que vous-même ou le père de votre enfant serez peut-être ravis d’assumer. C’est une bonne façon de s’assurer que la violence est bannie de l’aréna. Vous devez cependant demeurer très vigilants quant à l’application des règles de non-violence qui régissent les clubs. Dans le programme officiel de Hockey Canada, l’accent est mis sur le plaisir, la coopération, la forme physique et la sécurité avant tout.

En revanche, les accidents sont toujours possibles. Les fractures, les foulures et les torsions sont le lot de nombreux joueurs de hockey. Afin de les prévenir, vous pourrez alors veiller à la sécurité de l’équipement de votre enfant et vérifier si les consignes sont bien observées sur la glace. Ce sport exige en effet une grande implication de la part des parents.

Votre fils est motivé, il veut jouer. Votre conjoint et vous devez adopter une position commune pour qu’il se sente encouragé. Sinon, il se sentira tiraillé entre ses parents et ne pourra profiter pleinement de son sport favori. Puisque vous êtes la plus inquiète, pourquoi ne pas demander l’avis de parents qui partagent vos valeurs et qui sont déjà expérimentés en la matière? Ils vous donneront leur sentiment sur le club de votre quartier. Posez les questions qui vous préoccupent au moment de l’inscription.L’association de hockey mineur de votre municipalité est également une bonne référence.

Encore une fois, il est peu probable que votre fils soit bousculé à cet âge. Toutefois, la question de la non-violence au hockey se joue non seulement pendant la partie mais aussi avant et après, y compris à la maison. Toutes les estrades des arénas abritent des parents qui encouragent leur enfant à multiplier les contacts physiques, sur un ton qui ne vous plaira peut-être pas. Gardez votre calme et adressez-vous à l’entraîneur ou aux instances officielles si vous en ressentez le besoin et que vous souhaitez réfréner certaines ardeurs « sportives ».

Enfants Québec, novembre 2006

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Nos enfants ont besoin de silence

Pour grandir et bien se développer, nos enfants ont besoin de...

Lire la suite →

Comment l’aider à s’endormir dans sa nouvelle chambre?

« Mon fils de 23 mois doit bientôt laisser sa chambre à bébé...

Lire la suite →

Précieuse politesse

Vous désespérez de réussir à imprimer le réflexe du...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →