superbanniere
Abonnement Magazine

Intégration à la maternelle: dois-je m’inquiéter que ma fille prenne trop de place dans un groupe?

À 5 ans, notre fille prend toujours beaucoup de place dans un groupe. Même si elle le fait très gentiment, je me demande si ce n’est pas trop… Je m’inquiète pour son intégration dans son groupe de maternelle.

L’école est habituellement un milieu plus structuré que le centre de la petite enfance. En maternelle, il est important de savoir se taire, car les groupes sont plus nombreux et les enfants ont plus d’information à assimiler. Comme elle dépense beaucoup d’énergie en parlant, votre fille risque d’en avoir moins pour écouter, ce qui peut nuire à ses apprentissages. Toutefois, au lieu de vouloir éliminer ce comportement chez votre fille, il est préférable d’essayer de canaliser son agitation. L’objectif n’est pas de l’empêcher de développer son éloquence mais plutôt de lui apprendre à l’exploiter au bon moment.

Depuis la rentrée, votre fille doit suivre des règles pour parler en classe. Tout comme ses petits amis, elle doit lever la main avant de faire une intervention ou pour attirer l’attention de son enseignant. Peu à peu, cela deviendra une habitude et calmera sa propension à bavarder.

Vous pouvez aussi l’aider à se contenir dans la vie quotidienne à la maison. Entendez-vous, par exemple, sur un petit signal qui signifiera qu’elle ne doit pas trop parler. Quand vous vous adressez à elle, demandez-lui de vous regarder droit dans les yeux pour ne pas être tentée d’interpeller les gens autour d’elle. Avant de sortir, pour une visite chez les grands-parents ou un souper au restaurant, par exemple, rappelez-lui les règles à respecter: « C’est un souper en famille : tu n’interromps pas tout le monde », « Écoute mes directives et marche près de moi sur le chemin du restaurant ». N’hésitez pas à répéter ces consignes à plusieurs reprises. Si votre fille tente de s’immiscer dans une conversation, vous pouvez lui demander d’attendre par un geste que vous ayez terminé de parler. Quand elle respecte les règles ou qu’elle n’interrompt pas votre discussion, félicitez-la.

Il se peut que le comportement de votre fille dérange ses amis ou ses frères et sœurs. Expliquez-lui, par exemple, que son bavardage incessant peut empêcher ses camarades de classe de bien entendre l’enseignant. Vous pouvez faire un petit jeu de rôle. Proposez-lui de prendre sa place et, tandis qu’elle raconte sa journée d’école, mettez-vous à bavarder en même temps qu’elle. Cela lui permettra sans doute de comprendre ce que vivent les autres.

Cela dit, l’attitude de votre fille démontre de bonnes habiletés sociales : elle n’est pas gênée de s’exprimer verbalement. Accordez-lui un moment particulier dans la journée où elle pourrait mettre ces atouts en valeur. Le soir, elle pourrait, par exemple, raconter une histoire ou une blague à l’ensemble de la famille.

Enfants Québec, octobre 2007

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Comment leur faire aimer… les maths

Ah, les maths… matière mal-aimée par excellence ! Et si on...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →