superbanniere
Abonnement Magazine

Dois-je séparer mes enfants interdépendants?

Mes deux enfants de 3 ans et demi et 5 ans sont interdépendants. Dois-je les forcer à se séparer?

Un âge rapproché, soit une différence de seulement un an et demi à deux ans, est un terrain propice pour l’interdépendance entre frère et sœur. Ils partagent des centres d’intérêt et des jeux où chacun peut trouver sa place. Ils dorment parfois dans la même chambre, vont au même service de garde, jusqu’à l’entrée de l’aîné en maternelle. Ils sont à la fois frère et sœur et amis, avec tous les avantages que cela représente. Il ne faudrait cependant pas confondre une saine complicité fraternelle avec l’interdépendance.

Comment reconnaître une trop grande symbiose qui risque de nuire à leur développement personnel? Tenez d’abord compte du contexte. Un événement extérieur peut temporairement favoriser leur volonté de se lier: l’arrivée d’un bébé ou la séparation des parents peut renforcer leur besoin de sécurité mutuelle et compenser l’absence de disponibilité des parents. Mais si vos enfants ne peuvent plus se séparer, ni faire une tâche l’un sans l’autre pendant une période prolongée, s’ils n’ont pas chacun de leur côté un ami différent, si le plus jeune suit le plus vieux sans discussion, et si jamais aucun conflit ne les sépare, il est probable que leur relation étroite nuise à leur autonomie. Souvent, l’aîné s’impose comme modèle aux dépens du suivant, qui se laisse mener. Cependant, chaque enfant doit faire ses propres expériences pour s’épanouir.

Sans chercher à séparer totalement vos enfants, il est nécessaire de les amener tranquillement à agir seuls. Vous pouvez les y aider. Encouragez-les à avoir des amis à l’extérieur et n’obligez pas le plus vieux et son copain en visite à jouer avec le petit frère qui s’ennuie. Comme parent, vous pouvez manifester de l’attention à chacun d’entre eux en leur proposant de partager des activités spécifiques. Tandis que le plus jeune ira jouer au ballon avec papa, l’aîné accompagnera maman à l’épicerie. Ou encore il aura des privilèges, se coucher 20 minutes plus tard la fin de semaine, par exemple. Et, à l’inverse, son frère ou sa sœur de 3 ans mangera plus tôt parce que les plus petits sont impatients. Mais à tour de rôle, ils choisiront les jouets à l’heure du bain.

Nombre de parents se sentent mal à l’aise quand éclatent des conflits ou que surgit un sentiment de jalousie. Pourtant, il est plutôt sain que chaque enfant apprenne à résoudre des problèmes et à maintenir sa propre opinion dans le cadre familial, bien guidé par ses parents. Les joies mais aussi les frictions à l’occasion sont source de partage. On invite alors les enfants à exprimer leurs goûts, à choisir leur couleur de vêtements ou leurs aliments préférés. Ils seront en mesure de reconnaître leurs qualités respectives. Évitez de les voir comme une entité et de les appeler ensemble sous le même vocable: les gars, les enfants, etc. Autant s’adresser à l’un et à l’autre par leur prénom en alternance. Et, quoique les photos de groupe soient un grand plaisir familial, n’oubliez pas que, plus âgés, ils seront heureux de découvrir leur petite bouille d’enfant… seule sur la photo!

Enfants Québec, octobre 2006

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →