superbanniere
Abonnement Magazine

Dois-je forcer mon fils à déjeuner à la maison?

Comme mon fils de 12 ans est toujours à la course le matin, il emporte une pomme et une barre granola pour déjeuner dans l’autobus. Devrais-je le forcer à manger à la maison?

Le déjeuner est un repas important. Il faut avant tout vous assurer que votre fils le prenne, que ce soit à la maison ou en route vers l’école. Si vous l’obligez à manger à la maison, il risque simplement de se rebeller et de refuser de déjeuner. Donc, encouragez-le surtout à manger, peu importe la manière. Souvenez-vous aussi que les parents sont les meilleurs exemples! En prenant vous-mêmes votre repas chaque matin, assis au­tour de la table, vous inciterez votre enfant à vous imiter. Pour augmenter vos chances de succès, préparez une table accueillante, la veille si nécessaire, et maintenez une ambiance agréable. Ce n’est pas le moment pour les sermons et les confrontations!

Votre fils est «à la course»? Regardez avec lui comment il pourrait avoir plus de temps avant de partir pour l’école. Encouragez-le à se lever plus tôt, à faire sa boîte à lunch, son sac d’école, ou à préparer ses vêtements le soir avant de se coucher. Des tâches allégées le matin et une meilleure organisation l’amèneront peut-être à consacrer plus de temps à son déjeuner.

Les enfants et les ados en pleine crois­sance sont plus vulnérables au jeûne qu’un adulte. Ils métabolisent la nourriture plus rapidement, et sauter un repas aura des impacts sur leur concentration et leur énergie tout au long de la journée. Ils risquent de se sentir fatigués et de mau­­vaise humeur. Rappelez à votre enfant que se priver de déjeuner peut nuire à ses résultats scolaires, diminuer son entrain et même ses performances sportives.

Le risque, en mangeant dans l’autobus ou sur le chemin de l’école, est de toujours se nourrir avec les mêmes aliments. Un bol de fruits bien en vue sur le comptoir, et bien garni, conduira votre enfant à troquer sa pomme contre d’autres fruits faciles à manger – une poire, des prunes ou une banane. Les barres granola contenant des pépites de chocolat ou de guimauve sont trop sucrées. Mieux valent les sucres qui s’absorbent lentement et diffusent de l’énergie toute la matinée, comme les céréales de grains entiers, les fruits et les noix. Recherchez des barres qui procurent au moins 5 grammes de protéines, pour le soutenir jusqu’à la collation du matin. On trouve également des protéines dans les produits laitiers, les yogourts en tube, les fromages en ficelle et en portions individuelles qui se vendent en épicerie, ou encore dans les œufs durs, le beurre d’arachide ou le beurre d’amande. Dans un souci d’économie ou d’écologie, vous pouvez préparer vos propres cubes de fromage ou verser du yogourt dans des contenants réutilisables.

La fin de semaine, avec votre enfant, amusez-vous à cuisiner des muffins, des galettes ou du pain aux bananes. Ils se conservent plusieurs semaines au congélateur. Ils sont pratiques, nourrissants et ajoutent de la variété au menu.

Enfants Québec, avril 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Bonjour, la routine!

Une rentrée sans course-poursuite matinale ni cinq à sept...

Lire la suite →

Tout sur le lait

Le saviez-vous? Les enfants de 2 à 8 ans devraient...

Lire la suite →

Peut-on provoquer une montée de lait?

«Lorsqu’on est enceinte, existe-t-il des méthodes pour se...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →