superbanniere
Abonnement Magazine

Dois-je réveiller ma fille qui s’endort dans son assiette?

Notre fille âgée de 9 mois s’endort régulièrement sur son assiette, aussi bien à la maison qu’à la garderie. Faut-il la réveiller?

À 9 mois, les horaires des enfants commencent à se stabiliser. Le rythme veille-sommeil-repas s’installe peu à peu. Toutefois, des variations peuvent survenir pour différentes raisons. Les parents doivent avant tout suivre les besoins physiologiques de leur bébé – notamment l’envie de dormir, la fatigue ou le manque d’appétit – et s’adapter aux changements.

Votre enfant risque d’être de bien mauvaise humeur si vous la réveillez lorsqu’elle s’endort sur son assiette. Elle ne mangera pas davantage. En outre, personne ne souhaite voir le dîner ou le souper se transformer en champ de bataille. Si vous la forcez souvent à manger alors qu’elle a besoin de dormir, elle risque d’avoir une réaction négative au moment des repas. Mieux vaut surveiller les signes précurseurs de l’arrivée du sommeil chez votre enfant et la coucher avant qu’elle ne pique du nez dans sa chaise haute.

Certains indices permettent de prévoir l’arri­vée du sommeil. L’enfant bâille, est plus irritable, moins en forme et moins attentif. Il se frotte les yeux, chigne, trébuche: le moment du dodo est venu pour lui, quitte à sauter le repas. Entre les premiers signes de sommeil et l’instant où il s’écroulera dans son lit, il s’écoule environ 15 à 20 minutes. Inutile de retarder ce processus. À 9 mois, les habitudes de sommeil sont encore fragiles.

Essayez de comprendre ce qui explique le comportement de votre enfant. Examinez pour cela l’ensemble de sa journée, son horaire et ses activités. À quelle heure prend-elle sa collation de l’après-midi à la garderie? Combien de temps dure sa sieste? Son éducatrice peut certainement vous apporter des éléments de réponse. Il se peut que votre emploi du temps ne convienne pas tout à fait à votre enfant. En évitant de servir le souper trop tard, vous verrez peut-être votre fille retrouver son entrain et son appétit. Peut-être faudrait-il aussi que vous lui donniez une collation substantielle avant de quitter la garderie pour rentrer à la maison, surtout si le trajet est long et qu’il est tard.

Il est probable que le problème soit de courte durée et s’estompe de lui-même. Votre enfant est en période de transition: elle va bientôt marcher seule, explorer son environnement, abandonner la sieste du matin, rallonger celle de l’après-midi. Ses journées et ses cycles de sommeil se réorganisent. En revanche, consultez un médecin si son comportement se répète sur une longue période, et ce, en dépit de vos efforts pour remédier à la situation.
Nicole Malenfant, professeure en éducation à l’enfance

Enfants Québec, juin-juillet-août 2007

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

À quelle heure doit-elle se coucher?

Intervenante en petite enfance, Sylvie Bourcier répond à une...

Lire la suite →

Le lapin qui veut s’endormir

Un livre somnifère Connaissez-vous Le lapin qui veut...

Lire la suite →

Bonnes nuits, bonnes notes

Pas facile de les mettre au lit… Pourtant, selon les...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →