superbanniere
Abonnement Magazine

Dois-je m’inquiéter que mon fils souhaite mettre du rouge à lèvres?

Notre fils de 3 ans me demande constamment de lui mettre du vernis à ongles et du rouge à lèvres. Devrais-je m’en inquiéter?

La réponse de Jocelyne Robert, sexologue et pédagogue: Vers l’âge de 2 ans, les enfants comprennent bien qu’il existe deux sexes distincts. Mais c’est entre 2 et 3 ans que s’établit le sentiment d’appartenance à l’un ou l’autre des sexes, et entre 3 et 5 ans que les petits prennent conscience que leur sexe anatomique ne changera pas. Votre fils est en pleine période d’identification sexuelle. Même si son identité de genre semble un peu floue pour lui, elle se précisera graduellement.

Il ne faut pas s’alarmer si un enfant adopte un comportement traditionnellement dévolu à l’autre sexe, mais il est bon d’y porter attention.

En soi, il n’est pas si grave qu’un garçon s’amuse à se maquiller à l’occasion pour imiter sa grande sœur ou sa maman. Il s’agit probablement d’un intérêt passager. Si votre fils vous en fait la demande, vous pouvez exceptionnellement accepter de lui mettre du vernis à ongles. Il ne faut surtout pas railler ou critiquer ce type de comportement. Cependant, n’hésitez pas à mentionner à votre garçon que, d’habitude, dans nos sociétés, ce sont les femmes qui utilisent ces produits et que, en se maquillant de cette façon, il s’expose aux moqueries de ses amis. L’identité sexuelle s’acquiert par l’identification au père ou à une figure masculine significative, et par l’imitation des comportements des individus du même sexe. Son papa pourrait donc intervenir en lui montrant qu’il ne met pas de rouge à lèvres, lui, mais plutôt du baume à lèvres. Il existe dans chaque culture des rôles et stéréotypes quant à l’identité de genre auxquels les hommes et les femmes se conforment. Les adopter aide l’enfant à renforcer sa propre identité.

En revanche, si les demandes de votre garçon se répètent, commencez par tenter de comprendre ses motivations. Il n’exprime pas forcément le désir d’être une fille, mais peut-être un problème par rapport à des personnes de son environnement. Sollicite-t-il l’attention des autres membres de la famille en singeant sa sœur aînée qui est toujours mise au premier plan? Veut-il imiter sa mère dont il est très amoureux? Son attitude révèle peut-être un besoin qu’il cherche à combler.

Un enfant qui persiste dans cette voie ou qui voudrait constamment, par exemple, s’habiller en fille, ou encore qui prétendrait être une fille, peut souffrir d’un trouble de l’identité sexuelle pour lequel il vaudrait mieux consulter un spécialiste. Toutefois, l’identité sexuelle et l’orientation sexuelle sont deux choses différentes. La conduite de votre fils n’annonce pas nécessairement une orientation homosexuelle. À son âge, l’enjeu est avant tout de confirmer qu’il est bel et bien un mâle pour le reste de sa vie.

Enfants Québec, juillet-août 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Comment leur faire aimer… le partage

« C’est à moi ! » Combien de fois nos oreilles de...

Lire la suite →

8 applis pour apprendre et réviser

Réviser maths et grammaire avec le sourire ? Oui, c’est possible...

Lire la suite →

5 jeux de mots et de sons pour les tout-petits

À l'occasion de la parution de son premier livre aux éditions...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →