superbanniere
Abonnement Magazine

Comment dépister d’éventuels troubles d’apprentissage?

crédit : Istockphoto

crédit : Istockphoto

Parents et éducateurs peuvent dépister d’éventuels troubles d’apprentissage dès l’entrée en maternelle. Les explications de Marie-Claude Béliveau, orthopédagogue et psychoéducatrice.

Faisons d’abord la distinction entre un trouble d’apprentissage et des difficultés d’apprentissage: trop sou­vent, les deux termes sont confon­dus. Contrairement aux difficultés d’apprentissage, qui sont passagères et auxquelles on peut remédier, le trouble d’apprentissage est du­­­ra­ble – c’est-à-dire qu’il persistera en dépit de toute intervention adaptée.

Dans le cas du trouble d’apprentissage, l’un des signes précurseurs les plus évocateurs est le retard ou le trouble de langage. Un enfant qui présente un retard dans l’acquisition de la parole – qui ne parle pas au même âge que les autres, qui a du mal à trouver le bon mot, prononce mal, confond ou escamote des sons, ou encore intervertit des syllabes – risque davantage qu’un autre d’avoir un trouble d’apprentissage. Quand un enfant entre en maternelle, tout le monde (et pas seulement sa mère ou sa gardienne!) doit pouvoir le comprendre. C’est en quelque sorte une règle de base. Il doit de son côté saisir sans peine les consignes.

Les difficultés motrices peuvent également être considérées comme des signaux d’alerte. L’enfant qui n’est pas capable de tenir un crayon, d’enfiler des perles ou de découper à l’aide de ciseaux (on ne parle pas de paresse, mais bien de maladresse flagrante!), l’enfant «gaffeur», malhabile, doit aussi être suivi de près. On sait que les difficultés que peut éprouver un jeune enfant à s’organiser dans le temps sont parfois également de bons indicateurs de troubles d’apprentissage spécifiques.

Les éducateurs et éducatrices en garderie, ou bien le pédiatre ou le médecin de famille, sont souvent les premiers à sonner l’alarme, si les parents n’ont encore rien détecté. Quoi qu’il en soit, il est évident que plus tôt les problèmes d’apprentissage d’un enfant seront dépistés, mieux on pourra l’outiller pour aborder sa vie scolaire.

Enfants Québec, septembre 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →