superbanniere
Abonnement Magazine

Comment gérer les différents caractères de mes enfants ?

Ma fille de 7 ans est très expansive, alors que son frère de 5 ans est plutôt renfermé. Comment éviter les conflits ?

Vos enfants ont sûrement tous les deux des qualités qui vont avec leur personnalité. Par exemple, votre garçon est peut-être plus réservé, plus doux, mais aussi plus patient, plus à l’écoute des autres. Et votre fille, qui a tendance être envahissante, peut toutefois être une leader en voulant participer aux activités de la maison, mettre la table, nourrir le chien, suggérer des sorties… Chacun peut apprendre de l’autre.

Faites prendre conscience à votre fille que, si elle aime bouger, son frère, lui, préfère le calme. Qu’elle prend facilement sa propre place, mais que lui n’a pas souvent l’occasion de le faire. Invitez-la à tenir compte des préférences de son frère et à lui demander plus souvent son avis. Si elle a des idées d’activités, elle peut très bien l’interroger pour savoir ce qu’il en pense. Si elle est très spontanée et a tendance à couper la parole, rappelez-lui qu’elle doit attendre son tour pour parler.

Quant à votre garçon, encouragez-le à prendre la place qui lui revient et à avoir confiance en lui. Demandez-lui de par­ta­ger ses opinions et ses goûts, de parler de sa journée, ou proposez-lui d’in­­viter, lui aussi, des amis à la maison. Mais évitez de faire les choses à sa place. Es­sayez plutôt de le soutenir et de le gui­der, d’en­­courager ses initiatives, ses mo­­ments de spontanéité, sa persévérance.

Par ailleurs, en cas de désaccord, in­citez vos enfants à résoudre eux-mêmes leurs problèmes. Si votre fille souhaite faire une activité qui ne plaît pas à son frère, offrez-leur de rechercher une solution commune. Vous pouvez aussi éta­blir certaines règles : décréter que le jeudi, par exemple, c’est votre garçon qui choisit le repas, et que le dimanche, c’est votre fille. Ils pourraient à tour de rôle décider de l’activité du week-end. L’important, pour éviter les conflits, est qu’il existe une équité en ce qui concerne les consignes et les règles instaurées par les deux parents. Assurez-vous qu’il n’y a pas de favoritisme ni d’injustices.

Enfin, veillez à ce que chacun des deux enfants laisse libre cours à sa personnalité authentique. Assurez-vous que ni l’un ni l’autre n’est dans la souffrance, et qu’ils sont à l’aise dans leur peau. Après tout, ils ne sont pas obligés de tout faire ensemble. Si votre fils préfère jouer seul avec ses blocs ou son train, et que votre fille préfère être avec ses amies, ce n’est pas nécessairement un problème.

Enfants Québec, novembre 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →