superbanniere
Abonnement Magazine

Mon premier camp

crédit : Istockphoto

crédit : Istockphoto

Vous songez à inscrire votre enfant en camps de vacances pour la première fois? Voici les conseils de Marie-Claude Béliveau, orthopédagogue et psychoéducatrice pour surmonter ses éventuelles angoisses… et les vôtres!

L’inconnu amène toujours une bonne dose d’anxiété, pour les enfants comme pour les adultes. Certains parents qui travaillent se sentent coupables d’envoyer leurs enfants dans des camps – avec ou sans dodo – pendant les vacances. Ils considèrent le camp seulement comme un milieu de garde et ont recours à cette solution par dépit.

Mais lorsque le séjour est abordé sous l’angle éducatif, les parents trouvent des arguments pour encou­rager leur enfant. Ils pensent que le camp lui sera profitable et se font un plaisir de l’y déposer.

Il est plus facile d’attirer un enfant à l’extérieur grâce à une activité tentante que de le pousser dehors par obligation. Votre jeune aura donc de meilleures chances d’accepter un camp spécialisé, offrant des activités qui lui plaisent. Selon ses goûts, il pourrait choisir un camp musical ou sportif, ou encore un camp qui offre des cours de cuisine. L’amateur de plein air optera pour un camp sous la tente, tandis que le passionné de chevaux essaiera un camp d’équitation. Participer au choix des activités est déjà un pas sur la route du camp.

Laissez-le exprimer ses doutes et ses peurs. Il a besoin de les nommer, et vous êtes là pour l’écouter. Beaucoup de jeunes craignent de ne pas se faire d’amis dans un nouveau milieu. Pourriez-vous proposer à l’un de ses amis de l’accompagner au même endroit? La présence d’une personne connue aide beaucoup à s’acclimater à un milieu différent, surtout dans les camps où les jeunes dorment sur place.

Rappelez aussi à votre enfant des situations antérieures qui l’ont amené à se faire des amis : la première journée d’école ou les cours de natation, par exemple. Montrez-lui qu’il a déjà surmonté cet obstacle et insistez sur ses forces.

Parfois, les jeunes se sentent incompétents. Ils ont peur de ne pas être doués dans une activité proposée au camp. Si c’est le cas de votre enfant, présentez-lui le camp comme une expérience. Le but n’est pas d’exceller dans plusieurs disciplines, mais d’avoir l’occasion de s’y essayer, d’y prendre plaisir et de déterminer ce qui lui plaît vraiment.

Pour éviter que votre enfant s’ennuie de vous durant un séjour à l’extérieur de la maison, vous pouvez lui suggérer des moyens de maintenir le lien. En vous écrivant un mot dans un journal de bord, il aura l’impression de vous parler. De votre côté, vous pouvez disposer des photos ou de petits messages dans des enveloppes en lui proposant d’en ouvrir une chaque jour.

Que votre enfant fréquente un camp de jour ou un camp de séjour, n’hésitez pas à visiter l’endroit avec lui auparavant. En se familiarisant avec le lieu, en parlant un peu aux personnes sur place, il aura moins l’impression de s’engager sur un terrain inconnu.

Publié dans le magazine Enfants Québec, juin-juillet-août 2007

Commentaires

commentaires

Un commentaire

Zhaofeng

HEUREUSEMENT, car je viens de gofbter les petits ge2teaux au citorn (traduction de mini lemon cakes )et comment dire, hummm, c’est de9licieux !Alors pour moi, une petite pause, c’est pas une mauvaise chose.Bonne pause surtout e0 toi Aimee,et e0 bientf4t.

À lire aussi

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Le bonheur est dans le parc

J'ai demandé à mon fils ce qu’il voulait faire pendant ses...

Lire la suite →

4 activités pour lire en famille

Cet été, on célèbre le plaisir de lire en famille! Ateliers,...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →