superbanniere
Abonnement Magazine

L’entrée au secondaire

crédit : Istockphoto

crédit : Istockphoto

Votre enfant va faire son entrée au secondaire cette année? Voici les conseils de la psychologue clinicienne Céline Boisvert pour l’accompagner dans cette étape importante.

Passer du statut de «grand» de sixième année à celui de «petit» du secondaire n’est pas facile pour un préadolescent. L’entrée à la «grande école» est une étape importante, et rares sont les enfants qui ne ressentent aucun stress à l’idée de ce passage.

L’école secondaire représente des res­ponsabilités et des expériences nouvelles qu’il devra progressivement apprendre à maîtriser. Ce faisant, il verra plusieurs de ses inquiétudes s’estomper.

Parmi les sources d’anxiété, il y a le fait que les nouveaux élèves ont affaire à un endroit inconnu. Et souvent, ils doivent apprendre à s’y rendre par leurs propres moyens. Arrivés à destination, beaucoup ont peur de se perdre, de ne pas trouver leur local. Les plus jeunes savent qu’ils vont côtoyer des couples d’ados, c’est une réalité nouvelle ; certains en éprouvent de la gêne, alors
que d’autres se croiront obligés de se trouver, eux aussi, une «blonde». D’autres sont anxieux sans trop savoir pourquoi.

Il est important d’aider votre enfant à identifier ce qui lui fait peur. Est-ce la présence des plus grands? Craint-il qu’on lui propose de la drogue? S’il c’est le cas, expliquez-lui que personne ne peut l’obliger à prendre de la drogue. Si on lui en offre, il n’a qu’à refuser poliment. Il n’aura pas à dénoncer ses pairs.

Si c’est la perspective de voyager en autobus ou en métro qui l’angoisse, vous pourriez faire le trajet avec lui à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’il se sente en sécurité. Indiquez-lui quelques points de repère. Révisez les horaires ensemble. Quand vous sentez que votre enfant est prêt, accompagnez-le, mais en précisant que, cette fois, c’est lui qui doit prendre les rênes – vous ne ferez que le suivre. S’il a de la difficulté à visualiser ou à se rappeler son trajet, vous pouvez lui en faire écrire les étapes sur une feuille.

Suggérez-lui aussi de trouver un ami (ou un voisin, une connaissance, etc.) avec qui voyager. À deux, on se sent plus fort. Ce qu’il faut éviter de faire, surtout, c’est de succomber à la tentation d’aller le reconduire. Vous ne feriez que repousser le problème.

Dans le cas d’un enfant qui a peur de se perdre dans le nouvel établissement, proposez-lui d’en faire la visite, si possible avant la fin de l’année scolaire qui précède, quand les lieux sont encore animés. Enfin, dites-lui bien qu’à la rentrée, ils seront une centaine de nouveaux à être un peu perdus, tout comme lui, et qu’ils seront entourés d’adultes prêts à les renseigner en cas de besoin. Il lui faudra un certain temps avant de s’ajuster à tous ces changements, et c’est tout à fait normal.

Une fois que vous aurez fait le tour du sujet avec l’enfant, évitez d’en reparler tous les jours ; vous ne feriez qu’entretenir son anxiété. Si son angoisse prend des proportions exagérées, qu’il en perd l’appétit et le sommeil, parlez-en au médecin de famille, ou le psychologue scolaire de son école primaire.

Publié dans le magazine Enfants Québec, septembre 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

L’automutilation, une pratique inquiétante

De plus en plus d’enfants de 10 à 17 ans sont hospitalisés...

Lire la suite →

Niveau par niveau, les défis de la rentrée

Niveau par niveau, voici les défis qui attendent les élèves,...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →