superbanniere
Abonnement Magazine

Premiers jeux, premières sensations

Photo : istockphoto

Photo : istockphoto

Bébé dort, boit, pleure… mais peut-il déjà commencer à jouer? Voici des idées de stimulations appropriées pour votre nouveau né.

Une variété de positions
Bébé dort sur le dos. Mais lorsqu’il est éveillé, d’autres positions lui apportent des stimulations motrices. Ainsi, on le berce et le transporte dans diverses positions. S’il se trouve dans vos bras ou dans un sac ventral et que vous avancez votre corps, que vous reculez ou pivotez, il expérimente des sensations. Ce faisant, appuyé contre vous, il se sent en sécurité, ce qui est la condition pour que les stimuli (dans ce cas-ci vestibulaires, c’est-à-dire faisant appel au sens du mouvement et de l’équilibre) bénéficient à son développement. Et c’est la même chose quand vous dansez en le tenant contre vous ou sur votre épaule.Vous pouvez aussi faire rouler bébé sur le ventre et l’y laisser un peu. Cette position le prépare à plusieurs étapes (la préhension, la reptation, la marche à quatre pattes…). Il n’apprécie pas? Roulez-le à nouveau sur le dos. Ou, mieux, assistez-le en soulevant un peu son thorax.

Des sensations tactiles et motrices
- Couchez bébé sur une serviette de bain, un tapis moelleux, ou autre.
- Passez des textures variées (éponge, tissu tout doux, etc.) sur sa poitrine et sa joue, et voyez comment il réagit.
- Donnez-lui des bisous sur le thorax.
- «Le massage pour bébés, les cours de yoga ou de gymnastique douce maman-bébé sont très enrichissants, estime Maria de Notariis. Ils favorisent de magnifiques communications tactiles et motrices. Cette belle capacité de ressentir stimulera plus tard l’envie de bouger chez l’enfant!»

Petits jeux moteurs
- Avec les mains de bébé, touchez doucement ses épaules, ses pieds, ses oreilles, sa bouche, en lui expliquant ce que vous faites.
- Soulevez ses jambes, pliez ses genoux, amorcez un petit pédalage. «Si l’on n’attend pas la réaction du bébé, et qu’on répète dix fois un exercice alors qu’il résiste, il ne faut pas s’étonner que pas grand-chose ne fonctionne, dit Maria de Notariis. Tandis que si l’on y va plus doucement, en vérifiant ce qui lui plaît davantage, ces expériences seront positives et l’amèneront par la suite à faire ces mouvements de lui-même.»

Premiers jeux visuels
- «Les contrastes, notamment entre le noir et le blanc, tout comme les couleurs vives, peuvent s’avérer intéressants pour la stimulation visuelle, reconnaît la Dre Nicole Fallaha, ophtalmologiste pédiatrique au CHU Sainte-Justine. Néanmoins, l’intérêt numéro 1 pour le nourrisson est le visage humain. Celui-ci, avec ses yeux expressifs, un sourire, une bouche qui remue quand elle parle, est essentiel dans son développement, en particulier visuel.»
- À partir de 4 à 6 semaines, à mesure que la capacité de fixer et de suivre des yeux s’installe, vous pouvez déplacer lentement votre visage pour initier la poursuite visuelle. Ou encore, poser un miroir devant le visage de votre bébé. S’il semble intéressé, au bout d’un moment, déplacez doucement le miroir afin de l’inciter à le suivre du regard.
- À l’occasion, accueillez un objet dans le jeu relationnel. L’angle de vision est important. Si un mobile est placé au-dessus de son visage, bébé tendra sa tête vers l’arrière pour le voir. Tandis que si le mobile est situé à la hauteur de son thorax, il aura d’emblée une posture bien alignée et un bon angle de vision. De même, quand l’enfant est couché sur le côté, placez le jouet au niveau de sa poitrine et non de ses yeux.
- Faites-lui de doux «coucou» en passant un petit linge sur son visage de manière à masquer sa vision pendant une seconde, puis retirez le linge et hop, bébé vous revoit!

Des stimulations auditives
- Chantez et récitez des comptines.
- Écoutez de la musique ensemble. L’important est que le volume ne soit pas trop fort et que cette musique vous plaise à tous deux.
- Veillez à ce que la radio ou la télévision ne constituent pas un fond sonore permanent.
- Faites des bruits avec votre bouche. Et lorsque votre tout-petit émet un son ou qu’il ébauche une mimique, imitez-le. «Plus vous l’imiterez, plus il en fera et variera ses vocalises», précise Renée Mayrand, orthophoniste au CLSC Thérèse-de Blainville.
- Les onomatopées excitent aussi son intérêt. «Plic ploc, tu entends la pluie?» «Vrrrooooum! C’est la moto qui passe.»

Ni trop, ni trop peu
Si vous êtes le coach de votre bébé, la stimulation ne doit cependant pas devenir une obligation, et encore moins un programme quotidien. Ce qui importe le plus, c’est le partage affectif et le plaisir réciproque!

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Comment leur faire aimer… le partage

« C’est à moi ! » Combien de fois nos oreilles de...

Lire la suite →

Les 10 mantras de la nouvelle maman

Comment survivre aux premières semaines de bébé ? Rien ni...

Lire la suite →

Bêtise commerciale et lait maternel

« Ton lait n’est peut-être pas assez riche… » Je suis...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →