superbanniere
Abonnement Magazine

Mon garçon de 4 ans s’en prend physiquement à moi

Mon fils de 4 ans s’en prend physiquement à moi (coups de pied, tapes…) quand je vais le chercher à la garderie.

Quand vous arrivez à la garderie et que l’enfant vous crie qu’il ne veut pas s’en aller, qu’il vous donne des coups de pied ou des coups de poing, vous devez absolument et très fermement lui interdire ce comportement.

Si votre fils menace de vous frapper, éloignez-vous plutôt que d’essayer de le maîtriser. S’il est dans vos bras, déposez-le par terre et dites « NON ». Mais tentez de rester calme. Si vous n’arrivez pas à réprimer votre propre colère, si vous perdez vos moyens, vous ne lui offrirez pas un modèle très positif.

Une fois la crise passée, essayez de comprendre pourquoi il agit ainsi.

Il y a différentes raisons pour lesquelles un enfant peut ne pas avoir envie de retourner à la maison. Certains sont tout simplement très affairés à jouer. Dans leur tête, ils ont un petit projet à mener à terme — construire un château, terminer leur jeu ou leur dessin —, et voilà que maman arrive et les somme de tout arrêter pour partir. Il y a aussi les enfants qui traversent la phase où ils veulent tout décider (vers 2 ans) ou tout négocier (vers 4 ans). Ils se sentent grands. Et il y a ceux que tout chan­gement ou toute transition fait réagir.

En parlant avec l’éducatrice, vous serez en mesure de mieux comprendre dans quelle catégorie se situe votre enfant. Si elle vous dit qu’il résiste à chaque variation de lieu ou d’horaire, c’est qu’il a besoin d’être préparé aux changements en général. Elle pourrait l’aider en l’avertissant à l’avance de votre arrivée. Par exemple, elle pourrait lui dire : « Regarde, la maman d’Arthur est déjà là, d’habitude la tienne arrive peu après. » Il pourra ainsi anticiper le moment où il devra partir à son tour. Et plus il sera capable d’anticiper votre venue, moins il sera anxieux. C’est pourquoi il est conseillé, idéalement, d’avoir des heures régulières.

Si votre enfant fait partie de la catégorie des petits laborieux, offrez-lui quelques minutes de plus afin qu’il puisse terminer son activité. Au besoin, montrez-lui la position des aiguilles sur l’horloge, et dites-lui que lorsque la grande aiguille sera rendue à tel endroit (posez une gommette sur le cadran, s’il le faut), ce sera l’heure de partir. Mettez l’éducatrice à contribution : elle pourra, si elle le voit absorbé dans la construction d’un château peu avant votre venue, le prévenir qu’il devra bientôt s’arrêter mais lui assurer qu’il pourra continuer le lendemain.

À votre arrivée, elle pourrait aussi lui faire remarquer à quel point sa maman est contente de le retrouver. Mais elle ne devrait pas intervenir si l’enfant se fâche contre vous, à moins que vous lui demandiez son aide. N’oubliez pas que, aussitôt que vous mettez le pied à la garderie, c’est vous qui reprenez le relais.

Quoi qu’il advienne, n’acceptez jamais que votre enfant vous frappe. Le laisser faire, c’est non seulement lui donner beaucoup trop de pouvoir, mais aussi le déstabiliser. Car un enfant ne peut qu’être insécurisé en constatant que la personne même qui est censée le protéger peut se laisser ainsi malmener sans réagir.

Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin
Publié dans le magazine Enfants Québec, octobre 2009

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Coloriage : Que trouve Galette à la Mer?

La collection Galette publiée aux éditions Dominique et compagnie,...

Lire la suite →

Ma garderie, mon village

À l'heure où les éducatrices et l'équipe du CPE de mon fils se...

Lire la suite →

Un gros câlin aux CPE

Lettre ouverte à M. le premier ministre Philippe Couillard, au...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →