superbanniere
Abonnement Magazine

Il ne veut pas jouer avec ses copains

Mon garçon de 8 ans ne veut jamais jouer avec ses copains. Il dit qu’il préfère les regarder jouer et m’assure que ce n’est pas parce qu’il a peur de perdre.

Certains enfants sont plus créatifs que compétitifs. Ils ne voient pas le « but » de gagner ou de perdre ! Mais ils vont tout de même rechercher la compagnie des autres pour bavarder, échanger des objets de collection, de nouveaux gadgets électroniques. Si l’attitude de votre garçon ne s’accompagne pas d’inquiétude, d’anxiété, s’il n’a pas l’air malheureux, il n’y a sans doute pas lieu de vous alarmer.

Si par contre il a réellement peur de perdre, essayez de discuter avec lui, de le questionner, mais avec bienveillance, sans mépris, sans le culpabiliser ni le faire se sentir « anormal ». Tâchez d’identifier certains facteurs qui auraient pu servir d’éléments déclencheurs. A-t-il toujours été comme ça ? Est-ce qu’il agit ainsi depuis plusieurs mois ? Depuis l’entrée à la grande école ? Tentez de savoir s’il se sent découragé, rejeté ou « pas à la hauteur ». A-t-il peur de paraître ridicule s’il perd ? Refuse-t-il de participer à tous les jeux ? Ou à certains seulement — des jeux qui demandent des habiletés motrices, sportives, ou alors des jeux vidéo ?

Observez-le quand il est avec ses amis. Observez son langage non verbal. Est-ce qu’il semble envier ses camarades qui s’amusent ensemble ? Les encourage-t-il ? Peut-être cherche-t-il davantage les jeux où les enfants ont à coopérer plutôt qu’à se mettre en compétition les uns avec les autres. Vous pourriez dans ce cas lui proposer des activités où il n’y a ni perdant ni gagnant. Ou encore, l’inviter à commencer avec vous une partie d’un jeu de société, juste pour essayer. Valorisez le plaisir de jouer. S’il n’aime pas la compétition ni les défis, peut-être peut-il jouer simplement pour se divertir et pour rire !

Il se peut aussi que l’attitude de votre fils soit circonstancielle. S’il se sent comblé par sa fratrie, s’il fait beaucoup d’activités avec ses parents, il ne ressent peut-être pas le besoin de jouer avec les autres. Ce n’est pas nécessairement une attitude nuisible. L’essentiel, c’est qu’il continue de relever des défis sociaux et de collaborer avec ses pairs.

Nicole Malenfant, professeure en éducation à l’enfance

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Nos enfants ont besoin de silence

Pour grandir et bien se développer, nos enfants ont besoin de...

Lire la suite →

Comment l’aider à s’endormir dans sa nouvelle chambre?

« Mon fils de 23 mois doit bientôt laisser sa chambre à bébé...

Lire la suite →

Précieuse politesse

Vous désespérez de réussir à imprimer le réflexe du...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →