superbanniere
Abonnement Magazine

Depuis que j’ai accouché, mon aîné me boude.

Depuis que j’ai accouché de sa petite sœur, mon fils de 2 ans est toujours collé à son père et me boude…

Le sentiment de jalousie commence habituellement à se manifester vers l’âge d’un an. À ce stade, l’enfant comprend que le lien qui l’unit à ses pa­rents est différent de celui qui l’unit à son éducatrice ou à ses oncles et tantes. Il voit que le nouveau bébé est entouré, cajolé, que ses parents prennent soin de lui ; il comprend qu’il s’agit du même type de relation qui le lie lui-même à ses parents, mais il ne comprend pas les besoins du bébé. Il a seulement l’impression d’avoir perdu sa place. C’est donc tout à fait normal qu’il ait une réaction. Tous les aînés réagissent, à des degrés divers. Certains en veulent au nouveau-né, d’autres, à l’un des parents. Certains régressent, se mettent à agir en bébé, par exemple en marchant à quatre pattes ou en cessant d’être propres. N’en faites pas un drame, à moins bien sûr que votre enfant ait un compor­tement inacceptable.

Observez simplement votre aîné pour mieux comprendre ce qu’il ressent. Peut-être boude-t-il seulement quand sa petite sœur est dans vos bras, mais se rapproche-t-il de vous aussitôt le bébé endormi ? Dans ce cas, le père pourrait intervenir et prendre le bébé contre lui de temps à autre afin que vous vous occupiez du plus vieux — qui aurait ainsi la chance de recevoir de l’attention individuelle, ce qui peut gran­dement l’aider à s’adapter à la nouvelle situation.

Parlez avec votre « grand garçon », laissez la place au sentiment de rivalité ou de jalousie qui l’habite. Ne lui dites pas que c’est mal de bouder, mais donnez-lui la chance de s’exprimer, en conversant tous les deux, en lui lisant des livres où il peut se reconnaître, en l’encourageant à faire des dessins. À son âge, les discussions sont naturellement limitées. Mais vous pouvez l’inciter à verbaliser ses émotions en lui proposant des choix : « Es-tu fâché contre moi ? Triste ? En colère contre ta sœur ? Ressens-tu de l’injustice ? Qu’est-ce que tu trouves injuste ? Qu’est-ce que tu n’aimes pas ? » Aidez-le à nommer les inconvénients d’avoir une petite sœur — vous avez moins de temps pour jouer avec lui, etc. — mais aussi les avantages : « Papa est là pour toi. Il va plus souvent avec toi à la garderie. Grand-maman nous rend visite tous les week-ends… » Vous pouvez également lui permettre de mieux identifier ses besoins en lui faisant des propositions réalistes : « Veux-tu que je te borde plus longtemps ? Que je te raconte une histoire ? Que je te chante une chanson ? Que nous fassions un petit jeu pendant que bébé fait sa sieste ? »

Autant que possible, confiez des responsabilités à votre aîné s’il désire s’impliquer, il s’en trouvera valorisé. Demandez-lui s’il aimerait aller chercher des couches, vous aider à habiller le bébé ou à lui donner son bain. Laissez-le regarder et toucher sa petite sœur à sa demande. Au fond, votre aîné demande simplement à être considéré. S’il se sent compris, il s’habituera peu à peu à sa nouvelle situation.

Claudia Écrement, psychologue

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin
Publié dans le magazine Enfants Québec, octobre 2009

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Être parent rend-il heureux?

Avoir des enfants apporte-t-il le bonheur? La réponse n’est...

Lire la suite →

Comportement négatif? Essayez le renforcement positif!

Quand un enfant s’enferme dans un comportement négatif de...

Lire la suite →

5 jeux de mots et de sons pour les tout-petits

À l'occasion de la parution de son premier livre aux éditions...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →